Centos-8 - Installation

Procédure d'installation d'un serveur CentOS 8 version 1 core 1911

La dernière version est la CentOS-8.1 core 1911 en date du 9 février 2020. Le support est assuré jusqu'au 31 juin 2029.

1°) Télécharger CentOS-8 v1 core 1911 Minimale

Il est préférable d'installer la version netinstall qui est beaucoup moins gourmande en espace disque.

2°) Graver le fichier ISO sur un CD-ROM/DVD ou une clée USB

De mon coté, j'utilise une machine virtuelle sous Proxmox v6.1

3°) Démarrer la machine

A) Installation en mode ligne de commande

Procédure d'installation CentOS v 8.1
Représentation graphique Commentaires
Ecran d'accueil

Sélectionner "Install CentOS 8"
WELCOME TO CENTOS 8.

Sélectionner la langue (saisir la touche "f" dans la zone de saisie).

Sélectionner "Français" puis cliquer sur "Continuer".
RESUME DE L'INSTALLATION

Section "SYSTEME" cliquez sur "DESTINATION DE L'INSTALLATION"

Les options par défaut suffisent pour les petits disques (<50Go). Pour les disques plus grands, l'espace disque sera scindé en deux (/dev/mapper/centos-root) (/dev/mapper/centos-home). Il est donc préférable de partitionner le disque en fonction des besoins et attribuer plus ou moins d'espace à la partition root ou à la partition home.

Cliquer sur : "Terminé" ou "Je vais configurer le partitionnement".

Si vous avez opté pour la configuration manuelle du partitionnement, cliquer sur le lien permettant de créer automatiquement les partitions.

Les partitions et leur taille associée sont proposées pour validation.
Il ne reste plus qu'à les adapter à vos besoins puis à cliquer sur "Terminé".

La fenêtre ci-contre affiche un résumé des opérations de partitionnement à mettre en place sur le disque.

Cliquer sur "Accepter les modifications".

Section "SYSTEME", cliquer sur "NOM D'HÔTE ET RESEAU"

Donner un nom à votre serveur dans la zone de saisie en bas de l'écran au lieu et place de "localhost.localdomain" (test2 pour moi) et éventuellement le nom de votre domaine local (home pour moi), puis cliquer sur le bouton "Appliquer".

Cliquer ensuite sur le bouton "on/off" en haut à droite pour activer la connectivité réseau puis sur le bouton "Terminé"

Section "SYSTEME", cliquer maintenant sur "SECURITY POLICY"
Sélectionner "Standard System Security Profile" puis sur le bouton "Select profile" et enfin sur le bouton "Terminé".
Cliquer maintenant sur le bouton "Démarrer l'installation"
Ecran CONFIGURATION

La procédure d'installation démarre.

Dans la section "PARAMETRES UTILISATEUR", cliquer sur "MOT DE PASSE ADMINISTRATEUR"

Saisser votre mot de passe, confirmer puis cliquer sur le bouton "Terminé".

Suivre la même procédure pour créer un compte utilisateur, le cas échéant.

Attendre pendant la configuration du système, l'installation du chargeur de démarrage, la configuration des modules complémentaires et la génération de l'initramfs,

 

C'est terminé !

Sélectionner le bouton "Redémarrer".

Demarrage
Ne rien faire ou selectionner la première option.

Saisisser votre login : root

Puis votre mot de passe pour accéder à la console.

Centos 7 version 6 core 1810 est maintenant installé.

 

Vérification des mises à jour système.

Prés-requis, un accès au réseau Internet. Le serveur doit être connecté au réseau local ou directement sur la Box par un cable RJ45.

# dnf upgrade
# dnf update

 

Vérification du fuseau horaire

# chronyc sources
210 Number of sources = 4
MS Name/IP address         Stratum Poll Reach LastRx Last sample
===============================================================================
^* ntp-2.arkena.net              2  10   377   745   +552us[ +871us] +/-   23ms
^+ ntp-3.arkena.net              2  10   377   726  +1641us[+1641us] +/-   31ms
^- 2001:41d0:601:1100::2cd4      3  10   377   708   -541us[ -541us] +/-   66ms
^+ 2001:41d0:a:5a7::1            2  10   377   702   -781us[ -781us] +/-   57ms

# chronyc clients
Hostname                      NTP   Drop Int IntL Last     Cmd   Drop Int  Last
===============================================================================

Si lors de l'installation, on a omis le réglage du fuseau horaire comme ci-dessous, il est possible de se ratraper.

# timedatectl
               Local time: lun. 2020-04-27 20:04:52 EDT
           Universal time: mar. 2020-04-28 00:04:52 UTC
                 RTC time: mar. 2020-04-28 00:04:52
                Time zone: America/New_York (EDT, -0400)
System clock synchronized: yes
              NTP service: active
          RTC in local TZ: no

Réglage de l'heure sur le fuseau horaire Europe/Paris

# timedatectl set-timezone Europe/Paris
# timedatectl
               Local time: mar. 2020-04-28 02:09:27 CEST
           Universal time: mar. 2020-04-28 00:09:27 UTC
                 RTC time: mar. 2020-04-28 00:09:27
                Time zone: Europe/Paris (CEST, +0200)
System clock synchronized: yes
              NTP service: active
          RTC in local TZ: no

B) Installation de l'interface graphique

Selon l'utilisation, un serveur n'a pas besoin nécessairement d'une interface graphique. Sur une machine peu puissance, il est même dommage d'utiliser des ressources qui pourraient être plus utiles par ailleurs. Autre avantage et pas des moindres, c'est en pratiquant qu'on devient un bon praticien. Cependant, je peux concevoir que pour ceux qui se lancent dans l'aventure, au démarrage, ce n'est pas forcément une mauvaise idée. Pour passer votre machine en mode graphique il faudra saisir la commande ci-dessous dans la console :

# yum groupinstall "GNOME Desktop" "Graphical Administration Tools"

Le système téléchargera alors l'interface graphique et les outils d'administration (optionnels) - compter environ 850 Mo à partir de la version minimale - et effectuera l'installation automatiquement.

A la fin de l'installation, la commande suivante permet de lancer l'interface graphique manuellement :

# startx

Pour lancer l'interface graphique automatiquement au démarrage du system, il faut entrer la commande suivante et redémarrer l'ordinateur :

# systemctl set-default graphical.target
# shutdown -r now